Petite panorama de presse sur le fanzinat #1

Avertissement : Vu les sources que je vais citer dans cet article, vous aller sans doute vous interroger sur  mes lectures. Évitons les malentendus : j’utilise un outil de recherche (dont l’abonnement est payant et payé) qui me permet de faire ce travail de veille. Pour résumer : je ne suis pas abonnée à Challenge(s), ni à le Point et je n’en suis pas une lectrice.

Un ouest fanzine

C’est Ouest France qui semble être le journal à avoir le plus écrit le mot « fanzine » ces 30 derniers jours.

Ouest-France – samedi 7 octobre 2017 : On apprend qu’une association de Morlaix « les Jeannettes » décide de lancer un fanzine tiré à 500€ et vendu à 2€ ou 2 Buzuks (monnaie locale). Pour parler de quoi ? de locavorisme et de développement durable. La forme a l’air jolie et soigné.
A lire : https://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/morlaix-les-jeannettes-ont-lance-leur-fanzine-5295888

Ouest France – vendredi 6 octobre 2017 (p. Pays d’Auge_11) :  Dans le Pays d’Auge, on apprend qu’il existe un collectionneur d’objet relatif à Tarzan. Il s’appelle Francis Martin et créé en 1990 un fanzine sur sa passion : La tribune des amis d’Edgar Rice Burroughs. Fanzine qui prouve qu’une tradition de la presse amateur se perpétue encore aujourd’hui.
Site internet du zine : http://mangani.fr/

Ouest France (Nantes) – samedi 21 octobre 2017 (p. Nantes_13) : FP & CF sortent un fanzine graphique à Nantes et fête ça au lieu unique.

Ouest-France (Lorient) –  mardi 3 octobre 2017 : Dernier tour de manège pour les Swans ? Un article qui parle de la tournée européenne d’un groupe new-yorkais. Au deuxième paragraphe, vous avez une attendrissante anecdote sur la publication en 1984 de la première chronique de ce groupe dans un fanzine lorentais : Minimum vital.

Ailleurs dans la presse régionale

L’Union (Reims) – mardi 17 octobre 2017 : Dans un atelier de microédition, Thierry Doudoux et Victor Lejeune vous proposent de créer un fanzine.

La Dépêche du Midi – mercredi 11 octobre 2017 p.31 : Héphaïstos, la passion du fanzine. Un groupe de fanzineux graphiques attire l’attention du journaliste venu couvrir le salon du livre à Bouconne.

Le Télégramme (Lorient) – lundi 23 octobre 2017 p. LORHBONTUNE : le lycée Victor-Hugo va travailler à la réalisation d’un fanzine durant la résidence de Nicolas Ballais, artiste brestois.

L’Est éclair – mercredi 11 octobre 2017 : le journal présente l’écrivain Fabrice Colin qui, avant d’écrire des romans (on connaît surtout ses titres de SF), a fait ses armes dans un fanzine nommé Cassus belli.

La Provence (Marseille) – vendredi 13 octobre 2017 p. VSD06 La journaliste Gwenola Gabellec écrit une petite présentation pour le salon Rebel Rebel  au Frac. Les fanzines y sont à l’honneur le week end suivant l’article.

L’union – Epernay mercredi 11 octobre 2017 : Rock to Fakie Bernon en pente douce : Interview d’un photographe qui raconte son parcours, notamment sa participation d’un fanzine de 16 pages sur les jeux vidéo lorsqu’il avait 10-11 ans.

Centre Presse (Vienne) –  mardi 17 octobre 2017 p. 10 : Toujours imprononçable au bout de 15 ans d’édition : il s’agit évidemment de Flblb qui fête son anniversaire dans les médiathèques de Poitiers. Flblb est une petite maison d’édition de BD qui a commencé par un fanzine en 1996.

La nouvelle République du Centre-Ouest (Deux Sèvres) – lundi 25 septembre 2017 p. 12 : Deux décennies de blues.un fanzine sur le blues, c’est plutôt inhabituel ? En tout cas, cela existe à Thouars. Il s’appelle Blues & co et il est tiré à 350 exemplaires pour 280 à 290 abonnés. ça marche bien, alors ils font aussi un festival.

Le Télégramme (Quimperlé) – jeudi 28 septembre 2017 p.FIN4 – Bande dessinée. Brest, une case à part par Thierry Dilasser. A l’occasion des 7e rencontres brestoises de la BD, Thierry Dilasser raconte l’émergence d’une génération d’auteurs brestois depuis les année 90 jusqu’à aujourd’hui. Tout a commencé dans un fanzine… il s’appelait le Violon Dingue. Un titre que vous avez forcément déjà entendu.

Le Berry Républicain (dans le Cher) – vendredi 29 septembre 2017 – p. Berry 08 : une rétrospective de son travail exposée à Châteauroux – Laurent Astier 15 ans de cases en cases. Exposition d’un auteur de BD dans les bibliothèques de Châteauroux (Indre). ça commence par ses premières planches parues dans le fanzine de son lycée à Saint-Etienne.

Le Monde.fr – dimanche 24 septembre 2017 : La journaliste Ophélie Surcouf profite de la sortie de la nouvelle série Star Trek pour parler de fanzines. En 1967, 3 filles impriment à l’aide d’un miméographe, le fanzine Spockanalia. L’article est intéressant car il évoque une forme de fanzine artisanale qui n’existe presque plus aujourd’hui (avec notamment des problèmes d’agrafage). Le lien entre les outils à disposition et les relations entre fans est alors évident. Les fans ont envie de discuter entre eux et n’ont pas attendu internet pour le faire. Le numérique a pris la place d’un bidouillage perpétuel fait de lettres, de téléphone et de rendez-vous. Un article qu’on peut mettre en lien avec le documentaire Fanfiction, ce que l’auteur a oublié d’écrire.
A lire : http://www.lemonde.fr/pixels/article/2017/09/24/etre-fan-avant-internet-dans-la-galaxie-des-premiers-fans-de-star-trek_5190397_4408996.html?xtmc=surcouf&xtcr=2

 

Dans la presse nationale

Rock and Folk n°603 – mercredi 1 novembre 2017 p20-21 :   Steven Wilson évoque ses premiers enregistrements autoproduits diffusés sur cassette grâce au fanzine psychédélique Freakbeat.

La sortie des Cahiers de la bande dessinée donne une excuse à Le Point n°2353 du jeudi 12 octobre 2017 (p.145) de parler du parcours de l’ancienne revue qui était une suite du fanzine Schtroumpf en 1969.

L’occurrence du mot la plus surprenante de ce mois, est sur le site de la revue Challenges du dimanche 8 octobre 2017 (article réservé aux abonnés). Il s’agit du portrait de Hervé Mikaeloff, qui cherche de nouveaux talents dans l’art contemporain et conseille de riches mécènes (et le nom de Bernard Arnaud est prononcé). Ce monsieur explique avoir commencer notamment grâce à sa rencontre avec la créatrice du fanzine Purple Prose.
Pour les plus dépensiers d’entre vous (article réservé aux abonnés) : https://www.challenges.fr/luxe/voici-comment-herve-mikaeloff-art-advisor-decele-les-nouveaux-talents-de-l-art-contemporain_504562

 

 

 

 

 

 

Be the first to comment

Leave a Reply