In the Wild #3 – Drevo

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bang-bang éditions

Format A5 – reliure à base de cordelette

Sur le stand de In the Wild au festival de Liège (Janvier 2015), les zines sont majoritairement des objets humbles, simples mais élégant. J’opte pour le n°3. Je ne sais plus pourquoi, peut être à cause de la cordelette qui sert à relier le cahier. Une couverture à fond perdu et un choix de papier consciencieux, donnent à l’objet de discrètes touches de raffinement. Le fanzine alterne les dessins et les textes courts. Tout évoque un passé fait de douleurs, de chants et de la joie de vivre ensemble dans un lieu qui n’est jamais directement nommé (Mais qui est vraisemblablement en Ukraine). Des textes documentaires entrecoupent les poétiques souvenirs qui constituent la trame de ce zine. Ce positionnement entre fiction et reportage est aussi souligné par le dessin qui rappelle les coups de crayons de Squarzoni. Les indications musicographiques (la musique est très importante dans Drevo), bibliographiques et filmographiques donnent un éclairage nouveau sur la lecture et pousse à partir en quête d’informations supplémentaires pour mieux profiter de l’objet. Nul doute que l’objectif de l’auteur (sensibiliser à la situation) ne soit atteint.

Be the first to comment

Leave a Reply